Chapelle de Bionnay

La dévotion à la vierge

Deux fois, se remettre sur l’ouvrage

Construite en 1623 sous le patronage de Messire Nicolas Duquit, alias Grandpierre, de Saint-Nicolas de Véroce, cette chapelle a été entièrement reconstruite 150 ans plus tard, sous la protection de la famille Octenier, après cession du droit de patronage. L’ouvrage fut confié à l’architecte piémontais Joachim Gualino, qui signa aussi l’autel en forme de tombeau et le retable.

La chapelle de Bionnay. Sauvée des eaux !

“ C’était dans la nuit du 11 au 12 juillet 1892. Vers deux heures du matin, je me souviens avoir ressenti un courant froid me traverser. Le torrent du Bonnant était sorti de son lit. Puis, tout est allé très vite. En moins de temps qu’il ne faut pour le dire, on comptait 175 victimes. La coulée de boue avait emporté les thermes de Saint-Gervais Mont-Blanc, détruit une partie du hameau du Fayet et le hameau du Bionnay était rayé de la carte. A l’exception de l’école et votre serviteur, miraculeusement sauvés des eaux. Quelques jours plus tard, on apprenait que la catastrophe était due à l’écoulement soudain d’un lac sous-glaciaire, provenant du glacier de Tête-Rousse. Cela est arrivé il y a plus d’un siècle, et pas un jour ne se passe sans que je repense à ce terrible événement. Il faut dire que tous ceux qui passent à proximité ne manquent jamais une occasion d’en parler, me refaisant vivre cette nuit en boucle ”

AnecdoteFrançois dit Fanfan, chemin faisant

“ Epargnée par le drame de 1892, la chapelle ne l’a pas été par les gosses du quartier, qui ont pris pour cible l’édifice toujours fermé. Il aurait peut être mieux valu qu’on leur autorise l’accès, car si j’en juge par mon expérience, bien que n’étant pas chrétien, cette chapelle m’a toujours remis dans le droit chemin … lorsque j’entamais la remontée de Bionnassay par le sentier du Crey. ”

Chapelle de Bionnay
2 route de Bionnassay,
Hameau de Bionnay, 74170 Saint-Gervais Mont-Blanc
Lon. 6.72832766052°
Lat. 45,86704205170°
950 M
Accès