Chapelle de Bonne

Exemple d’art sacré alpin

Une chapelle suivie de près

C’est le 7 juin 1688 que sept habitants de Bonne ont fondé la chapelle du village. Elle fut restaurée en 1875, puis en 1899. En 1906 son clocher a été agrandi.
Quatre ans plus tard, des voûtes en maçonnerie sont venues remplacer le plafond en bois.
La toiture a été refaite en 1978, et la chapelle de nouveau restaurée en 1997-1999.
Vous l’aurez compris, en terre valgriseine, les objets de culte sont l’objet de toutes les attentions.

La chapelle de Bonne. Exemple d’art sacré alpin.

De petite taille et d’allure modeste, faite de pierre et de baroque, plantée à même la pente face à un extraordinaire panorama, fondée par un collectif d’habitants et dédiée à saint Denis, saint patron de la France, je représente à moi seule l’art Sacré alpin dans toute sa dimension et sa singularité.
A la fois empreinte de ruralité et baignée d’inter-culturalité, ancrée dans le quotidien et en lien avec le divin, portée par les hommes et protégée des saints. Ni miraculée, ni miraculeuse, juste incroyablement authentique.

AnecdoteParmi les pièces remarquables :

Le très bel autel baroque et le retable de la chapelle de Bonne, qui représente en haut la Vierge à l’Enfant et au centre, saint Denis évêque, patron de la chapelle, accompagné d’un ange qui tient la palme du martyre. Regardez bien !
Rien ne vous choque ? Saint Denis a retrouvé sa tête ! La peinture initiale, le représentant décapité et le cou jaillissant de sang, comme dit dans la légende, n’était pas du goût des Valgriseins.

Chapelle de Bonne
Loc. Bonne
Lon. 7.057767°
Lat. 45.621459°
1812 M
Accès